Samedi 18 août 2018
Des Berenice au grand cœur
Un programme intelligent superbement interprété
Berenice, che fai ?

En 1795, Haydn compose à Londres pour la soprano Brigida Banti le grand air de concert  « Berenice, che fai ? », et en dirige la création le 4 mai au même concert que sa symphonie n°104. Le texte est tiré de l’Antigono de Métastase, livret mis en musique depuis 1743 par de très nombreux compositeurs. Abandonnée par son amant Demetrio, Berenice donne libre cours à son désespoir, puis à sa rage. Sommet du genre, la scène dramatique de Haydn a souvent été enregistrée. Cette nouvelle version est à marquer d’une pierre blanche, en raison des qualités rares - puissance, nuances, justesse de ton - aussi bien de Léa Desandre que de l’Orchestre Opera Fuoco. Ce CD est d’autant plus précieux qu’on y entend ensuite trois autres versions du même texte, dues respectivement à la compositrice viennoise Marianne Mertinez (1744-1812), en ses tout débuts protégée par Métastase  et élève du jeune Haydn, à un certain Antonio Mazzoni et à Johann Adolf Hasse. La version de Martinez n’est pas datée, celle de Mazzoni est de 1755 (Lisbonne), celle de Hasse (la première de toutes) de 1743  (Hubertusburg près de Dresde). Comme Haydn bien plus tard, Martinez et Hasse (dont on entend aussi l’ouverture d’Antigono) terminent par de violentes explosions en mineur, alors que Mazzoni reste en majeur. Comme Martinez, Johann Christian Bach met  en musique (fin des années 1770) non pas Antigono dans son entier mais le seul « Benerice, che fai ? » : page perdue, remplacée ici par un air en mineur de son Catone in Utica (Naples 1761). Mozart, qui découvre J. C. Bach à Londres en 1764, sûrement pas à Milan au début des années 1770, ne pouvait être absent, même si la Berenice de son air de concert KV 70 (Salzbourg 1767 ou 1769) n’a rien à voir avec Métastase.
Marc Vignal

Œuvres de J. Haydn, J. C. Bach, Marianne Martinez, Antonio Mazzoni, W. A. Mozart et J. A. Hasse
Léa Desandre (Haydn, Hasse), Natalie Pérez (Bach, Mazzoni) et Chantal Santon-Jeffery (Martinez, Mozart), sopranos
Orchestre Opera Fuoco
Direction musicale : David Stern
1 CD Aparte AP165
1 h 09 min

mis en ligne le jeudi 18 janvier 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.