Mardi 15 octobre 2019
Des alleluias peu convaincants
Julia Lezhneva est-elle une « star-up » en manque de fond ?
Julia Lezhneva

De Julia Lezhneva, artiste juvénile - 23 ans - , on célèbre un peu partout la pureté de timbre, l’agilité vocale et l’ample tessiture, qui l'amènent à se produire dans un répertoire étonnamment large : Vivaldi, Handel, Porpora et Mozart - au programme ici - mais aussi Bach, Rossini, Mahler, Rimsky-Korsakov, Tchaikovsky et Rachmaninov. Présentée comme soprano, elle a pourtant tous les indices d’une mezzo tentée par les aigus, hélas, souvent flottants et /ou stridents. Plus à l’aise dans les mouvements rapides, elle est sauvée par les vocalises quand les mouvements lents mettent à nu des approximations dans la pose de voix. Elle fait merveille dans Vivaldi – l’aria introductive du In furire de Vivaldi est une rossignolade bien réglée. Porpora passe sans encombre. Moins convaincante dans Haendel, où les défauts sont les plus perceptibles, elle laisse indifférent dans Mozart, à vouloir ainsi chercher ses notes si profondément dans la gorge. Ce manque de caractère dans l’émission du son et dans l’expressivité mélodique n’est-il qu’un défaut de jeunesse ? L’avenir dira si la « Star-up » est un succès d’un an ou plus durable, si elle sait respecter son répertoire, préférer la rigueur à la facilité, et travailler ce timbre dont le teint manque aujourd'hui de fond.
Albéric Lagier

Vivaldi : In furore iustissimae irae, RV.626 - Motet; Handel : Saeviat Tellus Inter Rigores, HWV 240 - Motetto per la Madonna Santissima del Carmine ; Porpora : In Caelo Stele Clare Fulgescant; Mozart : Exsultate, jubilate, K.165
Julia Lezhneva
Il Giardino armonico
Direction musicale : Giovanni Antonini
1CD Decca 4785242
1 h

mis en ligne le mercredi 8 mai 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.