Mercredi 30 septembre 2020
Dents de scie
Lukas Geniusas cherche ses marques dans Chopin
Mazurkas - Sonate n° 3

Un premier choc Chopin (Etudes – CD Dux) en 2013, un Prokofiev vertigineux l’année dernière, déjà chez Mirare (voir ici) : deux jalons qui font espérer le meilleur de la part du jeune Russo-Lituanien Lukas Geniusas. Le programme de ce nouvel album Chopin (onze Mazurkas, 3ème Sonate) est moins immédiatement lisible, et ses interprétations moins cohérentes : pourquoi cette précipitation dans la populaire Mazurka op 33 n°2, après une n°1 si justement dépressive ? Pourquoi se refuser « le sentiment d’une force vitale menacée » dans un Finale brutal de la 3ème Sonate, après trois premiers mouvements promettant un « Presto non tanto » que Dinu Lipatti ou Alfred Cortot n’auraient pas désavoué ? Un plaisir en dents de scie donc, revers d’une qualité : l’audace dont cet artiste étonnant a toujours fait preuve. On n’en goûtera que davantage son Largo rêveusement tourmenté dans la Sonate ou les atmosphères changeantes qu’il saisit si justement dans les Mazurkas. En attendant peut-être une intégrale du cycle…
François Lafon

Mazurka en mi majeur, Op. 6 No. 3 - Mazurka en fa mineur, Op. 7 No. 3 - Mazurka en si bémol majeur, Op. 17 No. 1 - Mazurka en sol dièse mineur, Op. 30 No. 4 - Mazurka en sol dièse mineur, Op. 33 No. 1- Mazurka en ré majeur, Op. 33 No. 2 - Mazurka en ut majeur, Op. 33 No. 3 - 3 Mazurkas, Op. 63 - Mazurka en la mineur, Op. 68 No. 2 - Sonate No. 3 en si mineur, Op. 58
Lukas Geniusas (piano)
1 CD Mirare MIR 508
53 min

mis en ligne le jeudi 17 septembre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.