Vendredi 26 avril 2019
De la méditation à la folie
Pierre Hantaï retrouve tout le plaisir de jouer Scarlatti
Scarlatti 4

A découvrir, Scarlatti ? Depuis la justement célèbre intégrale de Scott Ross, chaque claveciniste est tenté de s’attaquer à ces 555 sonates mais peu ont égalé la fantaisie de cet illustre référent. Pierre Hantaï est à son cinquième enregistrement de Scarlatti en 25 ans (à ce rythme, une hypothétique intégrale sera longue à compléter !) et sans doute le plus enthousiasmant. Non que les précédents ne soient pas réussis, mais ce florilège de 17 sonates offre toute la palette du compositeur de la manière la plus complète et diverse possible : de la sublime cantilène de la 208 à la folie dansante de la 381 en passant par la méditative 402, c’est vraiment comme si on entendait pour la première fois ces pages qu’on ne saurait pas résumer à un catalogue de pièces virtuoses. Pas de formule chez Pierre Hantaï : chaque nouvelle sonate semble être pour lui une nouvelle découverte grâce à l’élégance dans les ornements et l’articulation à la fois déliée et riche. Le clou du disque est peut-être une sonate 201, pure extase virtuose animée par un groove irrésistible, quatre minutes de folie rythmique absolument éblouissantes. La prise de son est une merveille qui est pour beaucoup dans le plaisir d’entendre en boucle ce récital.
Pablo Galonce

Sonates K 21, 247, 144, 133, 204a, 279, 533, 405, 402, 403, 381, 208, 456, 457, 302, 201, 45
Pierre Hantaï (clavecin)
1 CD Mirare Mir 285
1 h 16 min

mis en ligne le mardi 7 juin 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.