Jeudi 26 mai 2022
Dans les cordes du New Age
Méli-mélo minimaliste et Renaissance par des cordes dévitalisées
 
Le même, pas pareil
Flamboyant Kronos Quartet
dans Philip Glass
Of all joys

Reprenant à son compte l’expression « Of all joys » extraite d’un vers du Lachrimae de Dowland Flow my tears, l’Attacca Quartet combine répertoires Renaissance et contemporain. La joie, on ne la trouve guère dans cet album… À commencer par Fratres, l’une des partitions les plus intenses d’Arvo Pärt, hélas dévitalisée par une interprétation ralentie à l’extrême, pour ne pas dire pesante. Sur les brisées d’un autre quatuor à cordes américain, le Kronos Quartet, l’ensemble new-yorkais fondé en 2013, cherche des résonances entre les époques. Des transcriptions d’œuvres vocales de Clemens Non Papa, Marenzio, Gibbons et Dowland peuvent éventuellement entrer en sympathie avec l’écriture baignée de spiritualité de Pärt, mais dans ce cas que vient faire le 3ème Quatuor à cordes « Mishima » de Philip Glass ? Ce qui frappe ici, comme dans les adaptations d’œuvres du passé pour leur formation, c’est le caractère uniforme et terne de l’interprétation, parfois avec une dynamique volontairement émoussée comme dans les mouvements rapides et lyriques de ce Mishima Quartet, autrement mieux servi au disque par les Kronos (Nonesuch, 1995), les Smith (Signum, 2008) ou le Paul Klee 4tet (Blue Serge, 2008). Une déception pour un ensemble qui s’était distingué avec un premier album consacré à John Adams (Azica Records).  
Franck Mallet

Pärt : Summa ; Fratres - Marenzio : Solo e pensoso - Dowland : Flow my tears - Gibbons : Fantasia a 6 - Glass : Quatuor à cordes n° 3 "Mishima" - Allegri : Miserere…
Quatuor Attacca
1 CD Sony Music 19439936062
1 h 03 min

mis en ligne le samedi 11 décembre 2021

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.