Mardi 15 octobre 2019
D’un espace-temps l’autre
Les sortilèges de Romeo Castellucci appliqués à Wagner
Parsifal

Que raconte Parsifal ? Tout … et rien, répond Romeo Castellucci, metteur en scène et faiseur d’images, dont La Divine Comédie en trois volets avait fasciné le festival d’Avignon et qui s’est frotté, pour ses débuts à l’opéra, au plus difficile. Plus de Graal, plus de temple, plus de lance, plus de Vendredi Saint. « Ici le temps devient espace » dit Gurnemanz, l’Evangéliste de cette auto-messe théâtrale dont Wagner est le démiurge et l’officiant. Castellucci le prend au mot et crée un espace-temps bien à lui, de la forêt obscure où se cachent les Chevaliers au monde virtuel où un sorcier-chef d’orchestre expose la femme comme un objet de sexe et de mort, jusqu'au paysage urbain du troisième acte, où une foule compacte suit le Rédempteur désigné pour le laisser seul face à … quoi ? A la Monnaie de Bruxelles, le spectacle a fasciné ou agacé, mais son étrangeté et la science des éclairages de Castellucci ont fait leur effet. Filmé pour être le premier DVD d’une collection « Archives Monnaie » (le deuxième sera Lulu mis en scène par Krzysztof Warlikowski), il perd de sa magie, en particulier au premier acte, où il est difficile de distinguer quoi que ce soit dans le sous-bois nocturne. Beau travail du chef Hartmut Haenchen, spécialiste de l’ouvrage, mais l’Orchestre et les Chœurs de La Monnaie manquent de corps, et les solistes, réduits sur scène à l’état de figurants des tableaux castellucciens, sont corrects sans êtres exceptionnels, à l’exception d’Anna Larsson, qui ramasse la mise en Kundry.
François Lafon

Parsifal
Andrew Richards (Parsifal), Anna Larsson (Kundry), Jan-Hendrik Rootering (Gurnemanz), Thomas Johannes Mayer (Amfortas), Tomas Tomasson (Klingsor), Victor von Halem (Titurel)
La Choraline, Choeurs et Orchestre Symphonique de La Monnaie
Direction musicale : Hartmut Haenchen
Mise en scène : Romeo Castellucci
2 DVD Bel Air Classiques BAC 097
3 h 59 min

mis en ligne le dimanche 3 novembre 2013

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.