Vendredi 18 octobre 2019
Comme un taureau dans l’arène
Carmen, Roberto Alagna et les autres - DVD
Carmen

Encore une Carmen avec Roberto Alagna, après celle, sage mais impeccable, filmée à New York en 2010 ? Oui, mais celle-ci, captée la même année à Barcelone, est mise en scène par Calixto Bieito, l’homme qui, déjà au Liceo, a enfermé Verdi dans les toilettes (Un Bal masqué) et transformé Mozart en idole trash (Don Giovanni). Ceux qui espèrent une Carmen gore seront pourtant déçus : l’action est transposée de nos jours et les contrebandiers ne ressemblent pas à des gitans d’opérette, mais à part la dernière scène - d’ailleurs saisissante, où l’on voit Don José traîner le cadavre ensanglanté de Carmen comme un taureau dans l’arène -, c’est la déchéance morale plutôt que physique de cette société de réprouvés qui est mise en lumière. Autour du ténor-vedette, en grande voix et comme toujours confondant de naturel, et sous la direction musclée de Marc Piollet, un chef français surtout connu en Allemagne, Béatrice Uria-Monzon est, dans son rôle fétiche, meilleure actrice que chanteuse, Erwin Schrott a du mal à faire oublier par son aisance scénique qu’il n’a ni la voix ni le style d’Escamillo, et Marina Poplavskaya (Micaela) possède un joli timbre mais chante faux avec conviction. Les alagnananiaques s’en tiendront donc à la vidéo new-yorkaise, avec la superbe Elina Garanca en Carmen.
François Lafon

Carmen
Béatrice Uria-Monzon (Carmen), Roberto Alagna (Don José), Marina Poplavskaya (Micaela), Erwin Schrott (Escamillo)
Choeur et Orchestre du Liceo de Barcelone
Direction musicale : Marc Piollet
Mise en scène : Calixto Bieito
Réalisation : Pietro d'Agostino
2 DVD Unitel Classica 707 308
2 h 36 min

mis en ligne le mardi 6 décembre 2011

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.