Jeudi 17 octobre 2019
Clochard céleste
François Mardirossian explore les facettes d'un musicien hors du temps
Moondog Piano Works

« Clochard céleste » à la Kerouac, Louis « Moondog » Hardin (1916-1999), se rattache à l’underground newyorkais des années cinquante. Premiers 17cm sur le label de jazz Prestige, 33trs légendaire réunissant la fine fleur des musiciens de jazz et des membres du Philharmonique de New York, pour Columbia, en 1969, puis d’autres encore, pour le label allemand Kopf, lorsqu’il s’établit en Europe, à partir de 1974. Chanté par Janis Joplin (All is loneliness) et salué par Philip Glass et Steve Reich comme pionnier du minimalisme, il fusionne le canon médiéval (Music for little hands), à l’image de Satie, la fugue et la passacaille selon Bach, et les rythmes asymétriques de la danse populaire : Santa Fe, Elfe Dance, Sea Horse, Rue Lette et Für Fritz. Parmi la jeune génération qui s’approprie, plus ou moins bien (!) sa musique, le pianiste François Mardirossian fait figure d’exception. Sensible aux différentes facettes de ce personnage résolument hors du temps – jusqu’à sa propre transcription du célèbre Bird’s Lament (repris comme générique de plusieurs émissions de télé et radio), il en préserve le hiératisme médiéval et la fougue jazzy !          
Franck Mallet

Moondog : Barn Dance ; Mazurka ; Prélude et Fugue n° 1 ; Santa Fe ; The Art of the canon (extr.) ; Elf Dance ; Mood Montreux in 3 Movements ; Jazz Book ; Sea Horse ; Rue Lette ; Music for little hands ; Ma Petite ; Für Fritz - Moondog/Mardirossian : Bird's Lament
François Mardirossian (piano)
1 Megadisc Classics MDC 7887
52 min

mis en ligne le mardi 3 septembre 2019

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.