Mardi 15 octobre 2019
CD funèbre pour anniversaire de naissance !
Le mal être de Wilhelm Friedemann Bach
Concertos pour clavecin

Dans les relations paternelles au sein des familles de musiciens, celle qui exista entre Jean- Sébastien et son fils ainé, Wilhelm Friedemann, est un exemple d’échec patent. Le premier étouffa, par son aura, le génie précoce – et réel- du second tandis que celui-ci vouait une admiration sans borne à son géniteur. Wilhelm ne parvint à échapper à son père, et accumula, sa vie durant, frustrations, errances et inaboutissements. Mort dans l’anonymat et la misère, il légua à la postérité une œuvre en partie détruite, et pour ce qui en reste, faite de partitions partielles ou inachevées. Le panorama tenté par Guy Penson et le Ricercar Consort met en évidence l’impossible classement de ce compositeur rebelle et épris de liberté, les pieds dans le baroque et la tête dans le romantisme. Mais la tentative est-elle à ce point désespérée que la programmation de ce CD ne parvient pas à mettre en cohérence l’œuvre de Wilhelm Friedemann ? L’ensemble distille un malaise étrange, que les mouvements lents, la plupart de très sombre facture, illustrent particulièrement – on ne peut que regretter l’absence du lamento de la sonate en sol majeur FK7 qui aurait pu trouver sa place dans Barry Lindon. L’écoute d’affilée de cette suite de pages composites se finit en épreuve de résistance au mal-être. Un vrai tombeau à l’occasion du tricentenaire de la naissance de WFB.
Albéric Lagier

Concertos pour clavecin
Guy Penson (clavecin, pianoforte)
Ricercar consort, Il Fondamento
Direction musicale : Adrian Chamorro (Ricercar), Paul Dombrecht (Il Fondamento)
2 CD Ricercar
2 h 35 min

mis en ligne le dimanche 18 juillet 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.