Samedi 26 novembre 2022
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Quatuors de Beethoven, le comment et le pourquoi
mercredi 23 décembre 2020 à 11h55
Anniversaire Beethoven, suite : A l’écoute des Quatuors, par Bernard Fournier. Exemple parfait de grand écart, pour ne pas dire d’« en même temps » : appâter le néophyte tout en éclairant le connaisseur. L’ouvrage commence très fort : en une introduction d’une vingtaine de pages, Fournier - dont l’Histoire du quatuor à cordes en trois volumes (Fayard) est un Himalaya escarpé mais du haut duquel le paysage mérite l’effort -, brosse le décor, croque le personnage et ouvre les perspectives. Un petit chef-d’œuvre en soi, qui va aider le lecteur à tenir la corde au long des dix-sept chapitres (16 Quatuors plus la Grande Fugue) couronnés par une conclusion digne de l’introduction, dont la citation de Breton (p. 274) « Les oeuvres de Beethoven frémissent des réflexes de l’avenir » pourrait servir de frontispice. L’exploit est notable : quel corpus, plus encore que les 32 Sonates pour piano, nous ouvre – au risque de se perdre - aussi grandes les portes de l’atelier beethovénien ? Utile à tous, un petit glossaire termine l’ouvrage. Après cela, quelle(s) version(s) des œuvres écouter ? Là, le guide Fournier nous lâche la main : passer de l’éternel au contingent est une autre histoire. 
François Lafon

A l'écoute des Quatuors de Beethoven, par Bernard Fournier. Buchet-Chastel, 298 p., 20 euros

 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009