Jeudi 29 octobre 2020
Le cabinet de curiosités par François Lafon
Le violon Sarasate, Cluedo raffiné
lundi 24 septembre 2018 à 10h38
Aux éditions Musée de la Musique : Le violon Sarasate, Stradivarius des virtuoses, par Jean-Philippe Echard. Moins palpitant qu’un roman policier, direz-vous. Eh bien pas du tout. En Sherlock Holmes de l’archet (le héros de Conan Doyle est d’ailleurs violoniste), l’auteur, conservateur au Musée de la Musique à Paris, a braqué sa loupe sur un fleuron de la collection, ce « Sarasate » du nom de l’illustre virtuose espagnol qui en a été le propriétaire après qi'il eut appartenu à Paganini lui-même. De sa fabrication à Crémone en 1724 jusqu’à la vitrine parisienne où il trône désormais, nous suivons l’instrument, le perdons et le retrouvons, décryptions les traces laissées sur le bois par le temps et les hommes, guidés par l’auteur qui nous rafraîchit ludiquement la mémoire sur la lutherie et les luthiers (l’illustre famille Stradivari en tête), le marché des instruments et les stars qui les ont joués, agrémentant le parcours, tel un Cluedo très raffiné, de nombreux plans et photos, lettres et croquis. A chaque disparition/réapparition du précieux instrument, péripéties auxquelles l’auteur doit parfois donner sa solution personnelle, un léger doute plane : est-ce bien lui ? Comme dans les meilleurs romans policiers, décidément. 
François Lafon 

Le violon Sarasate, Stradivarius des virtuoses, par Jean-Philippe Echard. Musée de la Musique, 128 p., 12 euros

 

Le cabinet de curiosités
 
Anciens sujets par thème
 

Anciens sujets par date
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009