Lundi 20 mai 2019
Concerts & dépendances
Thomas Zehetmair sur la corde raide
mardi 25 septembre 2012 à 10h41

Au Théâtre des Champs-Elysées, débuts de Thomas Zehetmair - violoniste original, chambriste élitiste -, au poste de Chef principal de l’Orchestre de Chambre de Paris. Un va-tout pour cette institution - ex-Ensemble Orchestral de Paris, ex-ex-Ensemble Instrumental de France -, qui n’a jamais vraiment trouvé sa place dans un monde où les ensembles baroques ont annexé le répertoire des orchestres de chambre traditionnels. Un premier concert en forme d’examen de passage : « Dumbarton Oaks » de Stravinsky - concerto pour petit orchestre en référence aux Brandebourgeois de Bach -, la 1ère Symphonie de Mendelssohn - devoir prometteur d’un surdoué de quinze ans -, et le Concerto pour violon de Beethoven. Zehetmair chef fonctionne à l’énergie. Cela va tout seul dans les deux premières pièces, mais se complique dans Beethoven, où il tient aussi la redoutable partie solo. La salle applaudit très fort la prouesse collective.

François Lafon

Paris, Théâtres des Champs-Elysées, 24 septembre

Photo : © JB Millot