Mercredi 23 octobre 2019
Concerts & dépendances
Stravinsky-Bartabas, le Sacre et le sacré
samedi 22 septembre 2018 à 01h48
Dans la salle géante de la Seine Musicale (4000 places) : "Le Sacre de Stravinsky" par Bartabas et l’Académie équestre de Versailles, avec le Philharmonique et le Chœur de Radio France dirigés par Mikko Franck. Un remake de Triptyk, où Pierre Boulez tenait la baguette (ou plutôt ne la tenait pas, puisqu’il dirigeait sans), succès de l’année 2000 vu entre autres dans un hall non moins géant du Parc des expositions de Villepinte. Du spectacle originel subsiste le diptyque Sacre du printemps/Symphonie de Psaumes, le Dialogue de l’Ombre Double (Boulez) - lien intimiste entre les deux blockbusters - ayant malheureusement disparu. Chorégraphie revisitée pour Le Sacre, avec une troupe de danseurs indiens de Kalarippayat virevoltant au milieu des amazones à cheval. Moment fort : le début de la seconde partie ("Le Sacrifice"), où trois pur-sang blancs dansent (mais oui) avec une grâce sans pareille. Ballet blanc pour la Symphonie de Psaumes, très esthétique mais sans ressort dramatique (« Désir irrésistible de faire opposition aux nombreux compositeurs qui avaient abusé de ces vers », dit Stravinsky), sinon la façon dont une acrobate aérienne atteint lentement le sol tandis qu’une douzaine d’hommes (et femmes) - chevaux se livrent à un exercice de haute école. Pour cette dernière, Mikko Franck joue le jeu du grand spectacle (mais l’orchestre et le chœur ne sont apparemment pas amplifiés) là où l’on attend une plus grande intériorité. Son Sacre est plus étonnant : à l’éternelle question « Est-ce là une version dansable ? », il répond en chef de théâtre, montrant que cette musique qui se suffit si bien à elle-même est avant tout un géniale machine à communiquer de l’énergie. Salle presque pleine pour les cinq représentations prévues. 
François Lafon

La Seine Musicale, Boulogne-Billancourt, jusqu’au 26 septembre (Photo © A. Poupel)