Jeudi 22 août 2019
Concerts & dépendances
Rencontres musicales de Vézelay 1 : L’Italie dans le rétroviseur
lundi 28 août 2017 à 11h51
« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » : appliquée aux XVIIIème Rencontres musicales de Vézelay, cette fameuse formule du chimiste Lavoisier révélait plusieurs élixirs de choix, dont les Vêpres à la Vierge Marie de Philippe Hersant, arrangées pour chœur et orgue. Cette partition jubilatoire est en passe de devenir l’une de ses œuvres phares, au vu du nombre de ses reprises, depuis sa création à Notre-Dame (Paris), en 2013. Après Vézelay, le compositeur reprenait d’ailleurs le train pour assister à une exécution par les mêmes interprètes le surlendemain, au Puy-en-Velay !  Mathieu Romano, chef du chœur Aedes et son fondateur a souhaité partir en tournée avec cette partition, dont il apprécie la profondeur et cette référence au passé - les Vêpres de Monteverdi en particulier. Rejoints par Les petits chanteurs de Lyon (maîtrise refondée en 1974 par Thibaut Louppe, maître de chapelle de la cathédrale Saint-Jean Baptiste de Lyon), et l’organiste Louis-Noël Bestion de Camboulas, le chef d’orchestre et son ensemble bénéficiaient de l’acoustique exceptionnelle de la basilique. Sur une péroraison répétitive à l’orgue de flûtes et de piccolo avec basse obstinée (Toccata et invitatoire), l’œuvre transporte dès les premiers instants avec son allégresse primesautière. Le compositeur s’amuse des effets de profondeur entre les timbres inusités de l’orgue solo et la souplesse du chœur rompu aux répertoires anciens et contemporains. Plus encore que dans le CD réalisé à la suite de la création (Maîtrise de Notre-Dame, 2014 - voir ici), la maîtrise de Lyon apporte une densité et une présence saisissantes par la qualité de ses voix (Ave Maris Stella). On aurait aimé qu’un enregistrement préserve la jubilation grandiose de cette exécution mémorable, que Romano avait judicieusement fait précéder de chœurs signés Mendelssohn, Brahms, Reger et Bruckner – inspirés par la figure de la Vierge.     
Franck Mallet
 
24 août, Vézelay, basilique Sainte-Marie-Madeleine (Photo : Vézelay©Valentine Poutignat)