Samedi 17 novembre 2018
Concerts & dépendances
Quatuor Talich, tradition maison
vendredi 18 juillet 2014 à 19h54

Tournée française du Quatuor Talich et collection anniversaire sous le label La Dolce Volta de quelques-uns de ses grands enregistrements. Mais de quel Quatuor Talich s’agit-il ? De remaniements en refondation, la formation créée en 1964 par le violoniste Jan Talich, neveu du Furtwängler tchèque Vaclav Talich, a connu elle aussi son Printemps de Prague et ses périodes sombres. Cela ne se sent pas tant à l’écoute de ces dix albums sauvés du catalogue des défuntes éditions Calliope, peut-être parce que sept des dix albums datent des années 2000, lorsque Jan Talich Jr, lui-même altiste, a relancé la l’entreprise de son père. Des Talich années 1970, on retrouve tout de même une impressionnante Grande Fugue de Beethoven et une Petite Musique de nuit de Mozart inédites en CD, et de ceux – intermédiaires peut-on dire – de 1995 une version qui fait encore référence des Sept dernières Paroles du Christ de Haydn. Tout cela donne une idée de la solidité de la tradition maison, et infirme par ailleurs celle, largement répandue lors de la reprise par Jan Jr., que les Talich nouveau style ne vaudraient jamais leur prédécesseurs. Autre remise en question : les sonorités râpeuses des Talich historiques, considérées comme faisant partie de l’ADN de la formation, ici relativisées par le remastering. Jamais, en cinquante ans d’existence, les Talich seniors ni juniors n’ont caressé l’oreille comme l’ont fait les Viennois du Quatuor Alban Berg ni étonné par leur technique transcendante comme les Américains du Quatuor Juilliard. N’empêche que, ainsi atténuées, les rugosités en question colorent différemment les interprétations et les intentions qu’on peut leur prêter. A vérifier en concert, sachant que depuis 2012 l’équipe a encore été modifiée, le 2ème violon Petr Macecek ayant laissé la place à Roman Patocka.

François Lafon

Tournée jusqu’au 13 août : Chirens, Cannes, Guilestre, Labeaume, Prades (festival Pablo Casals), Pleguien – Collection 50ème anniversaire : 10 CD vendus séparément (8,90 € pièce) La Dolce Volta, distribution Harmonia Mundi