Jeudi 18 juillet 2019
Concerts & dépendances
La Chaise Dieu 2018 - 2 : Mémorable Haydn
mercredi 29 août 2018 à 17h38
Autre soirée mémorable à La Chaise Dieu 2018 avec d'abord La Création de Haydn, œuvre souvent donnée s’il en est. Laurence Equilbey s’en est fait depuis quelque temps presque une spécialité. A la tête d’accentus et de l’Insula orchestra, qu’elle a créés, elle en a offert une interprétation captivante à bien des égards : cela dès l’unisson orchestral du début, avec un coup de timbale asséné avec une force extrême. Sur quoi elle a su ménager les contrastes : chœurs puissants mais pris avec élan, aux arêtes pointues, attention accordée aux détails tant à l’orchestre qu’à ceux du texte. D’où de grands moments d’émotion, comme à l’extraordinaire Lever du Soleil, d’une  polyphonie complexe à la lecture mais transparente à l’audition. Equilbey était en cela bien aidée par les trois solistes : en particulier par la soprano Chiara Skerath, qui dans ses deux airs, consacrés l’un à la verdure et l’autre à la gent ailée, a tiré le maximum tant de la musique que, ce qui est plus rare, des paroles. On a pu remarquer, dans l’avant-dernier récitatif (celui d’Adam et Eve), trois légères et inoffensives modifications apportées au livret, Dein Will’ ist mir Gesetz (Ta volonté est ma loi) devenant par exemple le politiquement correct Dein Will’ ist mein Will’ (Ta volonté est la mienne). Haydn était déjà à l’honneur en fin d’après-midi grâce au Trio Wanderer : beau concert inauguré avec un de ses trios londoniens, et poursuivi avec Ravel et Schubert (son trio n°2 en mi bémol opus 100). On n’en avait pas fini, à l’issue de cette journée, avec le répertoire viennois.
Marc Vignal

Abbatiale Saint-Robert et Auditorium Cziffra, 23 août (Photo © B. Pichène)