Lundi 20 mai 2019
Concerts & dépendances
Ilya Rashkovskiy, pianiste implosif
vendredi 2 décembre 2016 à 16h39
A la salle Gaveau, section piano de la saison de Philippe Maillard Productions, Ilya Rashkovskiy montre les muscles dans deux chefs-d’œuvre monstres : la Sonate 29ème « Hammerklavier » de Beethoven et les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Ce jeune russe (32 ans) collectionneur de prix a les moyens de ses ambitions : sa « Hammerklavier » est à la fois rigoureuse et explosive, ou plutôt implosive, tant il parvient à montrer comment Beethoven dynamite de l’intérieur la sonate classique.  Mais pour cela il pousse son Steinway au-delà de ses limites, obligeant à l’entracte l’accordeur à jouer les urgentistes. Pour Les Tableaux d’une exposition, l’enregistrement qui sort parallèlement au concert ne ment pas : technique stupéfiante, dynamique XXL, mais là encore une tendance à la rapidité, à la fulgurance, à la surexposition des contrastes, au risque de passer à côté du fantastique moussorgskien. Parmi des bis généreusement dispensés, un « Clair de lune » de Debussy suspendu et sans effet extérieur, comme pour rappeler que pour s’inscrire dans la lignée haltérophile du piano russe, Ilya Rashkovskiy, parisien d’adoption, a étudié avec le virtuose polonais Marian Rybicki à l’Ecole Normale de Musique.

François Lafon

Salle Gaveau, Paris, 18 novembre. CD Moussorgski-Tchaïkovski-Rachmaninov (La Musica) Photo © DR