Jeudi 16 juillet 2020
Berlioz… et plus, si affinités
Admirable soirée avec un trio de choc, dont Stéphanie d’Oustrac
Une soirée chez Berlioz

Loin du grandiose des Troyens ou des courses échevelées de La Damnation de Faust et autre Symphonie fantastique, Berlioz savait cultiver l’intimité de quelques foyers, familiaux, dans sa jeunesse provinciale, ou plus tard, entouré d’amis musiciens, compositeurs et chanteurs. Un univers tendre et lyrique imaginé par la mezzo-soprano Stéphanie d’Oustrac, le pianiste Tanguy de Williencourt et le guitariste Thibaut Roussel, rejoints occasionnellement par le violoncelliste Bruno Philippe (La Captive), le corniste Lionel Renoux (Le jeune pâtre breton) et la harpiste Caroline Lieby – Romance de Nina, de Dalayrac. Berlioz transcrivit pour la guitare, son instrument, plusieurs airs que l’on retrouve ici, empruntés à Devienne, Martini (Plaisir d’amour !), Dalayrac et Plantade. Si l’on apprécie l’élégance et le chic imparable de la chanteuse dans cet art de la mélodie, on se régale tout autant de la sensibilité du guitariste dans des pièces solistes, dont deux extraits des Six mélodies nocturnes originales de Zani de Ferranti (1801-1878), et que dire des trois transcriptions lisztiennes d’après Berlioz : L’Idée fixe, Danse des Sylphes (Damnation de Faust) et l’extraordinaire Marche des Pèlerins (Harold en Italie), restituées avec tant d’esprit par Tanguy de Williencourt, sur un Pleyel de 1842 – au point qu’on oserait demander TOUT Harold sur le même instrument !
   Franck Mallet

Mélodies de Berlioz, Devienne, Zani de Ferranti, Dalayrac, Della Maria, Liszt, Meisonnier et Plantade
Stéphanie d'Oustrac (mezzo-soprano), Thibaut Roussel (guitare), Tanguy de Williencourt (piano), Lionel Renoux (cor), Bruno Philippe (violoncelle), Caroline Lieby (harpe)
1 CD Harmonia Mundi HMM 902504
1 h 05 min

mis en ligne le mardi 11 février 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.