Mardi 24 novembre 2020
Belle oubliée
Le chef-d'oeuvre de Rameau remis sur le métier
Les Boréades

Borée, Dieu des vents, n’acceptera que la reine Aphise épouse le mortel Abaris que lorsque celui-ci se révèlera fils d’Apollon. Un requiem de l'Ancien monde parcouru de relents francs-maçons que Les Boréades, annonçant la disparition de Rameau et de la tragédie lyrique, et enterré avant même d’être créé, oubli dont l’ouvrage ne sortira que deux siècles plus tard. Le chef-d’oeuvre lyrique de Rameau pourtant, probablement déprogrammé (entre autres) parce que les musiciens de l’époque n’arrivaient pas à le jouer, et que des chefs tels John Eliot Gardiner (création scénique en 1982 au festival d’Aix), William Christie (première au Palais Garnier en 2003), Emmanuelle Haïm (avec la superbe mise en scène de Barrie Kosky, Dijon 2019 – voir ici) et même Simon Rattle (Salzbourg - 1999) ont fait briller de tous ses feux. En voici la deuxième version discographique (depuis Gardiner et sans compter Christie en DVD) dirigée en concert par le spécialiste Vaclav Luks avec son Collegium 1704 à l’Opéra Royal de Versailles. On y retrouve Mathias Vidal, aussi formidable en Abaris qu’à Dijon et l’on y découvre l’excellente Deborah Cachet, entourés d’une troupe connaissant son Rameau à défaut de toujours le parler avec naturel. Superbe travail du chef aussi, que l’on voudrait mieux servi par une prise de son plus analytique et moins réverbérée. 
François Lafon

Les Boréades
Deborah Cachet (Alphise), Mathias Vidal (Abaris), Benoït Arnould (Adamas), Benedikt Kristjansson (Calisis), Nicolas Brooymans (Borée), Lukas Zeman (Apollon), Pavla Radostova (polymnie), Tomas Selc (Borilée), Caroline Weynants (Sémire), Helena Ozova (L’Amour)
Choeur et Orchestre Collegium 1704
Direction musicale : Vaclav Luks
3 CD Château de Versailles Spectacles CVS 026
2 h 45 min

mis en ligne le jeudi 29 octobre 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.