Mardi 7 juillet 2020
Beethoven au fil du temps
25 ans de la vie du Quatuor Stanislas
Intégrale des Quatuors à cordes

Fondé en 1984 à l’initiative de Jean de Spengler, juste après sa prise de fonction comme violoncelle solo à l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy, devenu depuis Orchestre de l’Opéra National de Lorraine, le Quatuor Stanislas a donné en trente-six ans plus de mille concerts, en « formation quatuor » ou dans le cadre élargi de l’Ensemble Stanislas. Il a joué et gravé un répertoire peu connu, dont les sept quatuors de Guy Ropartz, actif à Nancy de 1894 à 1919. Rares sont les Quatuors qui, comme lui, ont vécu uniquement grâce à leurs concerts, à partir de 1992 principalement dans la salle Poirel, construite en 1889 et restaurée en 1999, à l’acoustique incomparable. Des activités des Stanislas témoigne cette intégrale des quatuors de Beethoven, enregistrée (avec comme modèle le Quatuor de Budapest) en concert dans cette salle (exception faite du n°11 opus 95) de 2003 à 2015 (à l’exception du n°14 opus 131, capté dès 1994). Interprétations live donc, non sans quelques corrections (comme la suppression de quintes de toux intempestives) rendues possibles grâce à l’enregistrement aussi des répétitions générales. Sont tout à fait perceptibles l’émotion et surtout la tension produites, par-delà leurs imperfections, par des exécutions de concert, avec mention spéciale pour le n°7 opus 59 n°1 ou encore  le n°13 opus 130. Seuls deux musiciens ont participé à toute cette intégrale, le premier violon et le violoncelliste-fondateur. On a ici, avec ses aléas, le reflet fidèle de la vie d’un quatuor à cordes durant un quart de siècle.
Marc Vignal
 

Intégrale des quatuors à cordes
Quatuor Stanislas
8 CD Forgotten Records fr 170/8
8 h 35 min

mis en ligne le dimanche 7 juin 2020

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.