Mardi 19 mars 2019
Avec R. Arodaky, Haendel prend un coup de jeune
Piano pur plaisir
Suites pour clavier

Tout commence par une belle histoire. Racha Arodaky, qui fréquente Haendel depuis plus de dix ans, rêve d'enregistrer quelques unes de ses suites. Comme les éditeurs ne partagent pas vraiment son enthousiasme, elle se lance sur le Net, fait un appel, cherche des souscripteurs et ça marche. Du coup, elle trouve quelques soutiens de la profession et crée son propre label. A l'arrivée, c'est encore une belle histoire, musicale, celle-là. Bien sûr, les puristes ne manqueront pas de rappeler que la version d'origine est écrite pour clavecin, mais qu'importe : Haendel prend ici un sacré coup de jeune. Ces suites sont des danses, et la pianiste les fait danser, quel que soit le tempo : elle est mélancolique quand il le faut, donne du peps à bon escient, joue sur les rythmes avec bonheur, traîne sur certaines phrases, pique certaines notes, s'amuse avec les silences. En un mot, elle crée un climat, sort de l'anonymat des pièces qui pourraient facilement sombrer dans la monotonie. Voilà de la musique plaisir, pur plaisir. Ça fait du bien.
Gérard Pangon

Cahier n°1 des suites n° 2, 4, 8 - Cahier n°2 des suites n° 5 et 6 - Menuet Suite n° 1 - Air suite n° 3
Racha Arodaky (piano)
1 CD air note
1 h 10 min

mis en ligne le mercredi 3 février 2010

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.