Lundi 23 octobre 2017
Vivaldi doux
Des concertos pastoraux
 
Le même, pas pareil
Baroque au top avec Gli Incogniti
La Notte - La Tempesta di Mare - Le Quattro Stagione - Il Giardinello

Dans la série « Je transcris », ou plutôt dans le cas qui nous occupe, « J’adapte », les Musiciens de Saint-Julien et François Lazarevitch donnent une version « musette » de concertos de Vivaldi, dont les inévitables Quatre Saisons. « Musette », en ce que le violon, instrument consubstantiel à la musique de Vivaldi, est remplacé par la flûte en tous ses états : traversière, à bec, ou « musette baroque ».  Le spectacle commence avec le concerto RV 413 dit Tempesta di Mare. Flûte oblige, la tempête se transforme en brise légère, bien que tourbillonnante, et la mer prend des allures de doux pâturages du côté de Vincenze, peut-être. Les concertos RV 428 (Il Giardinello) et 439 (La Notte), dans lesquels la musette se fait plus discrète, passent mieux, quoique pesants, et impossible de ne pas regretter le mordant du violon. Quant aux Quatre Saisons, elles peuvent supporter tous les traitements, ce qui explique en partie leur succès universel et ce que démontrent les Musiciens de Saint-Julien. Ce Vivaldi doux se laisse écouter sans trop de peine.
Albéric Lagier.

Le Quattro Stagione - La Tempesta di Mare - Il Giardinello - La Notte
François Lazarevitch (flûtes)
Les Musiciens de Saint-Julien
Direction musicale : François Lazarevitch
1 CD Alpha 281 (Outhere)
1 h 03 min

mis en ligne le vendredi 22 septembre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.