Mercredi 23 août 2017
Un Poilu nommé Lucien Durosoir
Un délicat hommage à une génération oubliée
Dans la malle du Poilu

Centenaire oblige, c’est l’histoire d’une malle de Poilu. Pas celle de Bardamu (L-F. Céline, Voyage au bout de la nuit) ni celle de Volpatte (H. Barbusse, Le Feu), qui n’en n’avaient d’ailleurs pas. Mais de Lucien Durosoir, violoniste et compositeur apprécié, ami de Caplet et protégé de Charles Mangin, général mais mélomane, qui, le faisant passer des tranchées aux salles de concert pour militaires, lui a sans doute sauvé la vie. Et cette malle, Célimène Daudet et Amanda Favier l’ont retrouvée par les hasards de la vie dans le coin perdu des Landes où Lucien Durosoir vécut en ermite jusqu’en 1955. Pleine de partitions envoyées par sa mère sur le front. Les deux amies y font le choix d’oeuvres intimes, rares pour certaines, oubliées pour d’autres, toutes en contraste aux bruits de la guerre, dont l’intensité et la durée au mieux faisait saigner les oreilles, au pire rendait neurasthénique, en attendant la mort. La Rêverie de Caplet y rejoint le Rêve d’enfant d’Eugène Ysaÿe, aux côtés de berceuses (la Petite berceuse de l’inconnu mais pourtant prolifique Fernand de la Tombelle ; celle en ré majeur de Fauré) et de cinq délicates Aquarelles (Lucien Durosoir). On peut lire sur la photo de la malle l’inscription « fragile ». C’est bien cette sensation vibrante d’extrême fragilité que Célimène Daudet et Amanda Favier expriment avec une délicatesse à fleur de peau, une longue heure de tendresse en hommage à tous ces hommes meurtris ou disparus dans cette effroyable boucherie, et ses tristes corvées.
Albéric Lagier

Oeuvres pour violon et piano de Clara Schumann, Eugène Ysaÿe, Lili Boulanger, André Caplet, Eugène Cools, Fernand de la Tombelle, Gabriel Fauré, Florent Schmitt, Alfredo d'Ambrosio, Lucien Durosoir.
Amanda Favier (violon), Célimène Daudet (piano).
1 CD Arion (ARN68828)

mis en ligne le lundi 6 janvier 2014

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.