Samedi 29 avril 2017
Un chant qui sonne autrement
Les Arts Florissants visitent le Crémone de Monteverdi
Monteverdi, Madrigali, vol. 1, Cremona

Après le CD Mantoue (Livres IV à VI des madrigaux de Monteverdi) (voir ici), voici celui consacré aux Livres I à III dont les deux premiers ont été écrits à Crémone. Tous leurs madrigaux sont a capella, et Monteverdi y déploie une écriture originale de transition entre la musique de la Renaissance et ce que sera le baroque. Le premier Livre est composé alors que Monteverdi à 19 ans est encore élève d’Ingenieri. Il s’y fait poète en musique et met le Verbe en majesté. Une expressivité nouvelle est née, celle des Madrigaux, fondée sur la compréhension des mots et leur mise en musique colorée souvent d’une sensualité qui bouleversait les auditeurs, et le font encore aujourd’hui. Dès les premiers madrigaux aux noms évocateurs (Baisers suaves et si chauds ; Je brûle, oui, mais sans t’aimer) Monteverdi se détourne du contrepoint polyphonique, l’ars perfecta, pour développer une écriture faite de lignes homophoniques, et qui se croisent comme autant de personnages pris dans un récit dramatisant. Les Arts Florissants et Paul Agnew excellent dans ce registre a cappella. Le travail effectué sur la mise en valeur de la tension dramatique des poèmes, la qualité de la diction comme élément fondateur de la musicalité des mots font de ce CD un voyage plus enthousiasmant encore que le CD Mantoue. Un voyage qui commence avec ces paroles : J’ai chanté autrefois, & si le chant fut doux, cette fois je me tairai, car il sonne autrement. C’est tout l’objet de ce programme.
Albéric Lagier

Madrigaux des 1er, 2ème et 3ème Livres
Les Arts Florissants
Direction musicale : Paul Agnew
1 CD Les Arts Florissants Editions
59 min

mis en ligne le mercredi 24 juin 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.