Lundi 23 octobre 2017
Respirer l’espace et le temps
Passionnante mise en parallèle de motets distants de quatre siècles
Sacræ Cantiones – Ma

Interpréter les madrigaux de Gesualdo, en particulier ceux qu’il écrivit à la fin de sa vie dans sa période mystique, est un beau défi : les polyphonies y sont si complexes et les harmonies si étonnantes que la moindre hésitation peut mener à la catastrophe. Mais rien n’arrête Frédéric Bétous et La Main harmonique. Rompus à ce genre d’exercice, ils ont même choisi une version des Sacræ Cantiones, plus exigeante encore, celle que Marc Busnel du Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance de Tours a patiemment restituée dans une forme proche de l’originale. Pour aller toujours plus loin, ils ont commandé à Caroline Marçot des motets qui viennent en regard de ceux de Gesualdo, mettent en parallèle l’esprit contemporain et celui d’il y a quatre siècles. Inspirée par la culture japonaise, Caroline Marçot donne, avec Ma, sept pièces qui rehaussent l’expression tragique de Gesualdo en même temps qu’elles sont elles-mêmes magnifiées, que leur côté aérien, méditatif, « suspendu » est mis en valeur. Ces deux manières de respirer l’espace et le temps ont ainsi à la fois un sens musical, un sens culturel et un sens historique. C’est ce qui rend cet album précieux.
Gérard Pangon

Carlo Gesualdo : intégrale des Sacræ Cantiones à 6 et 7 voix (Second Livre) Caroline Marçot : Ma ; cycle de sept motets.
La Main Harmonique
Direction musicale : Frédéric Bétous
1 CD Ligia Lidi 0202295-15
1 h 05 min

mis en ligne le mercredi 7 octobre 2015

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.