Jeudi 14 décembre 2017
Pour qui sonne le glas
Les mises en musique de Frohberger pour les événements de sa vie
Johann Jacob Froberger - Méditation

Natif de Stuttgart, protégé par l’empereur Ferdinand III, disciple de Frescobaldi, Johann Jacob Froberger (1616-1667) est  organiste à la cour de Vienne. Il séjourne à Londres et à Paris, où il ajoute à sa double formation allemande et italienne des influences françaises  (Louis Couperin, François Roberday). Il s’y lie avec le luthiste Blanrocher, qui meurt dans ses bras en 1652 à la suite d’une chute dans un escalier. Une des pièces de ce CD traduit musicalement cet accident. Froberger passe la fin de sa vie au service de la princesse Sibylla de Wurtemberg au château d’Héricourt, dans le pays de Montbéliard. On lui doit quelques pièces de musique vocale, mais sa production est essentiellement pour  clavier (clavecin ou orgue) : toccatas, ricercari, canzone et autres fantaisies, ainsi qu’une trentaine de suites, pages publiées seulement après sa mort. Il excella dans l’art de mettre en musique des événements importants de sa vie, heureux aussi bien que dramatiques. La chute mortelle de Blanrocher est évoquée par un arpège descendant, et on entend ensuite un glas. A été récemment découvert dans les archives de la Singakademie de Berlin un long texte (traduit ici) décrivant en détail la dangereuse traversée du Rhin (de Cologne à Mayence) que durent affronter un soir de juin Froberger et diverses personnalités. Julien Wolfs joue sur une copie (réalisée en 2009) d’un clavecin Euckers de 1624, et explique pourquoi et comment il en a adapté le tempérament en fonction du style (italien ou français) des morceaux interprétés, au nombre de vingt-et-un. Une belle réussite, mais il n’est pas indiqué si oui ou non les n°12-15 (Allemande-Courante-Sarabande-Gigue) formaient à l’origine une suite.
Marc Vignal 
 

Méditation faite sur ma mort future, laquelle se joue lentement ; Affligée et Tombeau sur la mort de Monsieur Blanrocher, faite à Paris, et se joue bien lentement et à la discrétion ; Allemande faite en passant le Rhin dans une barque en grand péril ; Lamento sopra la dolorosa perdita della real Majestà di Ferdinando IV, Rè di Romani
Julien Wolfs (clavecin)
1 CD Flora DDD4016
1 h 15 min

mis en ligne le samedi 25 novembre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.