Lundi 23 octobre 2017
Petit Mozart deviendra grand
Quatre vrais-faux Concertos pour piano par Ronald Brautigam
Mozart - Piano Concertos n°1 - 4 Pasticcio Concertos

Johann Schobert, Leontzi Honauer, Johann Gottfried Eckard et Hermann Friedrich Haupach : voilà quatre compositeurs dont on a presque oublié l’existence. A leur époque, pourtant, au XVIIIème siècle, ils avaient leur petite réputation. C’est ainsi qu’à l’âge de onze ans, le petit Mozart, poussé par son papa, bricola leurs sonates pour clavier et violon et les transcrivit en concertos pour pianoforte, histoire sans doute de montrer ce qu’il était capable de faire. Le père Leopold tenait, d’ailleurs, tellement à pousser son petit prodige que certaines annotations sur la partition laissent penser qu’il a largement mis la main à la croche. Intelligemment, le livret détaille ce que doit chaque mouvement de chaque concerto aux compositeurs d’origine, mais, ce qui importe le plus, c’est l’enrobage orchestral imaginé par les Mozart. Cette sorte d’exercice d’application d’un élève surdoué témoigne, en effet, de talents certains (on peut l’affirmer aujourd’hui sans craindre de se tromper), avec quelques astuces pour orchestre qui permettent d'introduire ou d'enchaîner les parties solo. Que Ronald Brautigam achève son intégrale avec ces quatre vrais-faux concertos souvent laissés de côté est une excellente idée, et son entente avec Die Kölner Akademie, qui l’accompagne depuis le début de son aventure, est optimale.
Gérard Pangon

Concertos pour piano n°1 K37, 2 K39, 3 K40 et 4 K41
Ronald Brautigam (pianoforte)
Die Kölner Akademie
Direction musicale : Michael Alexander Willens
1 CD Bis 2094
59 min

mis en ligne le mardi 17 janvier 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.