Dimanche 19 novembre 2017
Lever de rideau
Un jeune trio français prend Beethoven par le début
Piano Trios op. 1 - Désinstallation

Commencer, quand on est un jeune trio piano-violon-violoncelle, par les trois Trios opus 1 de Beethoven relève d’une certaine logique, sans pour autant simplifier le travail : créés à Vienne, chez le prince Lischnowsky en présence de Haydn, ces coups d’essai n’en transgressent pas moins, de manière déjà complexe, les canons classiques immortalisés par Mozart et … Haydn. Le Trio Leos, formation éclectique en résidence au Pôle-Sup de Lille et organisateur de la saison Ecouter-Voir à Tourcoing, commence par le 2ème (probablement le premier esquissé) et passe directement au 3ème - réservant le 1er à un DVD complétant l’album – et termine le programme par une pièce du contrebassiste et compositeur Christophe Hache au titre significatif de Désinstallation, construite sur le final du 2ème Trio et censée rendre hommage sans révérence exagérée à l’onde de choc encore suscitée par le génie beethovenien. C’est en effet l’énergie - mais maîtrisée, jamais brouillonne -, qui caractérise cette interprétation, esquivant ainsi la comparaison avec les grands du passé (Beaux-Arts Trio, Isaac Stern-Leonard Rose-Eugene Istomin). On attend maintenant Jean Michel Dayez (piano), Guillaume Lafeuille (violoncelle) et Pablo Schatzman (violon) dans les chefs-d’œuvre de la série (les « Esprits », « L’Archiduc », etc.). 
François Lafon  
 

Ludwig van Beethoven : les trois Trios opus 1 pour piano, violon et violoncelle - Christophe Hache : Désinstallatiion
Jean Michel Dayez (piano), Guillaume Lafeuille (violoncelle), Pablo Schatzman (violon)
1 CD + 1 DVD Klarthe K021
1 h 32 min

mis en ligne le lundi 31 juillet 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.