Jeudi 14 décembre 2017
Les Diabelli par la queue
Filippo Gorini fait ses débuts au disque avec Beethoven
Diabelli Variations

Pour un disque de présentation, Filippo Gorini n'a pas donné dans la facilité en choisissant les Variations Diabelli de Beethoven. Adoubé par Alfred Brendel, excusez du peu, il signe de surcroît lui-même le texte de présentation et d'évidence les idées sur l'oeuvre, qu'il voit presque comme une gigantesque sonate en quatre volets enchaînés plutôt qu'une succession de miniatures, ne lui manquent pas. Ce qui ne veut pas dire toujours qu'il soit en mesure de les traduire dans son interprétation. Le jeune pianiste ne cède pas à la tentation de faire des Diabelli un show, mais sous ses doigts aucune des exigences de Beethoven ne paraît excessive, et le texte est rendu avec transparence et précision. A comparer pourtant à d'autres Diabelli au disque comme celles très récentes d'Igor Levit (voir ici), certains moments paraissent moins creusés, des variations passent sans rien ajouter à la progression (la n° 14, par exemple, qui marque un vrai coup d'arrêt et s'étire sans fin) et d'autres éblouissent plus qu'elles ne donnent à réfléchir : une succession de réussites et de moments plus neutres qui échoue retenir l'attention, mais laisse quand même deviner le potentiel d'un talent qui ne demande qu'à mûrir. 
Pablo Galonce 

Variations sur une valse de Diabelli op. 120
Filippo Gorini (piano)
1 CD Alpha Classics Alpha 296
57 min

mis en ligne le lundi 4 décembre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.