Dimanche 27 mai 2018
La force (et les faiblesses) du destin
Un opéra imaginé à partir de grands airs par Nathalie Manfrino
Opéra : une histoire d’Amour

Submergée par les avalanches d'infos, notre époque déteste les temps faibles, et ça n’est pas très bon pour l’opéra dont la musique et le récit prennent leur temps pour onduler au fil des sentiments. Nathalie Manfrino le sait bien, qui enregistre plus volontiers un programme morcelé (voir ici) qu’un opéra dans son intégrale, à part le méconnu Lodoïska de Cherubini (voir ). Aujourd’hui, elle ne se contente pas de grands airs issus de Carmen, La Bohème et La Traviata, elle les enchaîne pour inventer une sorte d’opéra original qui entremêle le destin de femmes amoureuses, malmenées par une société masculine. Le fil conducteur est un peu bancal (qu’on trouve des points communs entre Mimi et Violetta, certes, mais avec Carmen ?!?!), mais il faut le prendre comme un prétexte et croire, comme l’affirme le livret, que « Verdi, Bizet et Puccini ont aidé à faire évoluer la condition féminine. » Si Nathalie Manfrino joue les têtes d’affiche, elle s’entoure de partenaires masculins plutôt convaincants, et ne prend pas le risque de s’aventurer sur des terres trop lointaines : c’est Anaïk Morel qui chante Carmen (de belle façon). Elle se réserve Mimi et Violetta qu’elle interprète de manière un peu lisse, avec la voix transparente qui a fait son succès dans les opéras français, et l’Addio, del passato de La Traviata, qui clôt cet album, ne donne pas vraiment de frissons.
Gérard Pangon

Bizet : Carmen (Prélude ; La havanaise ; Toréador, en garde ; la Séguédille ; La fleur que tu m’avais jetée) – Puccini : La Bohème (Si, mi chiamano Mimi ; Che gelida manina ; O soave fanciulla ; Donde lieta usci…) – Verdi : La Traviata (Prélude ; Un di felice, eterea ; Ah ! dite alla giovine ; Di Provenza il mar, il suol ; Addio, del passato)
Nathalie Manfrino (soprano, Mimi, Violetta), Anaïk Morel (mezzo-soprano, Carmen), Jean-François Borras (ténor, Don José, Rodolfo, Alfredo), Etienne Dupuis (baryton, Escamillo, Germont)
Orchestre Régional Avignon-Provence
Direction musicale : Samuel Jean
1 CD Decca 4816806
1 h 03 min

mis en ligne le vendredi 9 février 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.