Jeudi 14 décembre 2017
Folies chromatiques et spleen au piano
Vasily Petrenko à son aise dans deux pages rares de Scriabine
Symphony no 2 - Piano Concerto

Vasily Petrenko continue d'enregistrer les grands classiques russes avec deux orchestres qui ne le sont pas (Liverpool et Oslo) mais avec un niveau d'inspiration constant. A Oslo, où il a déjà enregistré un Poème de l'extase et un Poème du feu de choix, il revient sur Scriabine avec deux pages plus rares au disque, pour ne rien dire des salles de concert. On découvre ici un Scriabine sous la double filiation de Wagner et Chopin : si la Deuxième symphonie sent les effluves de Tristan, le Concerto pour piano prend parfois les allures d'un pastiche du compositeur polonais. Dans la symphonie, où la sophistication de certains moments l'emporte sur la relative banalité d'autres (ce final !), la direction tranchante et précise, le souci du détail et la virtuosité de l'orchestre mettent en lumière à la fois les traits plus originaux (les pages intensément chromatiques, particulièrement réussies) et les bizarreries de l'œuvre, avec un Petrenko parfaitement à l'aise dans ce mélange d'exaltation et de rêverie. Dans le concerto pour piano, Kirill Gerstein n'essaie pas de cacher les influences de Chopin et se laisse aller doucement à la mélancolie romantique (Rachmaninov n'appréciait ce concerto pour rien), sans que l'on soit totalement embarqué dans son spleen. 
Pablo Galonce

Symphonie n° 2, op 29 - Concerto pour piano, op. 20
Kirill Gerstein (piano)
Oslo Philharmonic Orchestra
Direction musicale : Vasily Petrenko
1 CD Lawo Classics LAW1139
1 h 16 min

mis en ligne le samedi 2 décembre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.