Dimanche 19 novembre 2017
Discrète élégance
Le luxe délicat de la musique de chambre de Ricardo Nillni
Helices

Né à Buenos Aires, Ricardo Nillni retrouve un peu de la richesse et de la complexité des rythmes de son Argentine natale pour les six compositions de son album « Hélices », à moins que Gérard Grisey et Franco Donatoni – deux de ses anciens professeurs – ne lui aient insufflé le don de communiquer à ses instruments un art sonore le plus volatil possible – ici la clarinette de Pierre Dutrieu pour Double hélice et la flûte de Matteo Cesari, pour Involuta. Avec Nillni, l'écriture pour violoncelle solo se distingue par la finesse de l'archet qui rebondit comme une vague sur les cordes, grâce au jeu d'Alexis Descharmes – avec le scintillement en écho d’une nuit étoilée, celle de la harpiste Frédérique Cambreling, pour Undae. Musique discrète ? Oui, à la manière d’un impétueux songe surréaliste, aussi « instable et mouvant » (Nillni) que les textures de son somptueux Double concerto pour harpe, violoncelle et 14 musiciens – restituées avec luxe par les solistes Sandrine Chatron et Descharmes, associés à l’Ensemble Fa.
Franck Mallet

Nillni : Double hélice ; Dressing collo ; Involuta ; Undae ; Hélices ; Double concerto
Alexis Descharmes (violoncelle) Frédérique Cambreling (harpe), Sandrine Chatron (harpe), Pierre Dutrieu (clarinette), Matteo Cesari (flûte)
Ensemble Fa
Direction musicale : Dominique My
1 CD L'empreinte digitale ED13248 (Socadisc)
1 h 03 min

mis en ligne le jeudi 29 décembre 2016

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.