Samedi 20 janvier 2018
Délices italiens
Alexis Kossenko rend hommage à la musique italienne pour flûte
Soave e virtuoso

La moitié des œuvres de ce programme n’ont pas été composées à l’origine pour la flûte, les autres pages ont été en revanche maintes fois enregistrées : pour un disque qui veut mettre les flûtes à l’honneur, il y avait a priori mieux à faire. Pourquoi alors s’enthousiasmer pour lui ? D’abord, par le travail sur les sources mené par Alexis Kossenko. Dans son texte de présentation, le soliste-chef des Ambassadeurs décortique la méthode de composition de Vivaldi pour établir une partition fiable pour les deux concertos du prêtre roux. Plus intéressant encore, le travail sur les sources des trois concertos de Tartini, originalement pour violon, mais transcrits déjà à l’époque par un flûtiste. Ces considérations musicologiques sont néanmoins moins importantes que les interprétations elles-mêmes, d’une élégance et un éclat indiscutables. Sur trois instruments différents (deux flûtes à bec pour Vivaldi et Sammartini) et une flûte traversière (pour Tartini), Kossenko privilégie la ligne mélodique, l’élégance et la fraîcheur mélodique, très loin par exemple du virevoltant Maurice Steger dans un programme similaire (voir ici). Ajoutez sa complicité avec Les Ambassadeurs et une belle prise de son, vous obtenez un disque délectable au titre bien choisi.  
Pablo Galonce

Tartini : 3 Concerto pour flûte traversière - Sammartini : Concerto pour flûte à bec soprano en fa majeur - Vivaldi : Concertos pour flûte à bec RV 441 et RV 443
Alexis Kossenko (flûte et flûtes à bec)
Les Ambassadeurs
1 CD Aparte AP156
1 h 22 min

mis en ligne le samedi 30 décembre 2017

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.