Dimanche 22 avril 2018
Agitée, mais pas folle
Delphine Galou rend justice à la musique sacrée italienne
Agitata

Cet Agitata, consacré à la musique sacrée italienne fin XVIIème/début XVIIIème n’est pas si agité que cela, et c’est tant mieux. Ce répertoire plus souvent (des)servi par les cabrioles vocales plus ou moins illuminées de compères contre-ténors, prend ici une dimension toute autre. Delphine Galou, une des plus séduisantes contralto de sa génération, évite les excès, et rend à ce répertoire spirituel l’intériorité qui lui est due : ferveur ne rime pas avec fébrilité, comme le montre par exemple l’Alleluia du motet de Porpora. La subtile interprétation de Delphine Galou met en valeur la dramaturgie de chaque pièce et ce qui aurait pu être répétitif ne l’est point. Vivaldi, Porpora, Caldara, d’autres grands noms mais aussi des compositeurs moins connus (Giovanni Lorenzo Gregorio, Giovanni Battista Brevi) : les arias se suivent sans lasser. L’Accademia Bizantina, dirigée par Ottavio Dantone, semble prendre un égal plaisir à souligner les richesses et la diversité d’atmosphères qu’offre ce programme intelligemment conçu. On se prend à rêver, en cette période de fêtes, de chants de messe qui soient un tant soit peu dans la lignée de ce beau florilège.
Albéric Lagier

Airs sacrés de Vivaldi, Jommelli, Gregori, Porpora, Caldara, Torelli, Brevi
Delphine Galou (contralto)
Accademia Bizzantina
Direction musicale : Ottavio Dantone
1 CD Alpha Classics 371 (Outhere)
1 h 03 min

mis en ligne le lundi 1 janvier 2018

Bookmark and Share
Contact et mentions légales.
Si vous souhaitez être informé des nouveautés de Musikzen laissez votre adresse mail
De A comme Albéniz à Z comme Zimerman,
deux ou trois choses et quelques CD pour connaître.